Contexte et ambitions

Comme une évidence

L’identité de la Bourgogne est profondément liée à son vignoble millénaire. C’est l’exigence de la vigne et le travail des hommes qui ont façonné les paysages que nous admirons aujourd’hui. Les édifices patrimoniaux eux-mêmes sont le reflet d’une société organisée autour des métiers de la vigne. Cette région française mondialement connue pour ses vins va se doter d’un grand équipement, la Cité des vins de Bourgogne, ou mieux encore : d’un réseau de cités des vins ; lieux de référence destinés à tous ceux qui veulent découvrir et comprendre l’infinie richesse de son vignoble.

Le visiteur découvrira toutes les facettes de l’univers de la vigne et du vin en terres bourguignonnes (histoire, culture, appellations, Climats…). Si l’âme du vignoble ne se perçoit réellement que dans l’atmosphère d’une cave ou à travers les vignes en compagnie d’un vigneron ; des sites contemporains et vivants comme les cités des vins répondent pleinement aux formes nouvelles du tourisme culturel.


Tourisme vins bourgogne

Un faisceau d'opportunités

Accompagner les évolutions de l’œnotourisme

Le projet de réseau de cités des vins de Bourgogne s’inscrit dans un contexte mondial de développement du tourisme viticole. Cette attirance pour le vin et sa culture s’accompagne de nouvelles demandes de la part des visiteurs. Le désir d’authenticité est l’une d’elle. On veut désormais toucher du doigt la réalité, rencontrer les personnes (artisans, producteurs…), découvrir leur environnement, goûter le plaisir à sa source. Mais les visiteurs sont également attirés par les grands équipements touristiques modernes, qui offrent des expériences immersives, interactives, ludiques.

Pour l’authenticité, la Bourgogne est une destination de rêve. Son vignoble est une immense communauté d’acteurs que le visiteur peut rencontrer au détour de chaque village. Ce que la région ne possédait pas encore, c’est un site à haute visibilité, un équipement structurant, facteur de rayonnement.

Le vin, la gastronomie, le patrimoine et le tourisme vert ont toujours été les atouts majeurs du tourisme en Bourgogne.
La découverte de la vigne et du vin est d’ailleurs la première motivation des visiteurs à venir en Bourgogne. Le projet Cité des vins s’inscrit parfaitement dans les attentes de l’époque.

 

Tourisme vins bourgogne

Capitaliser sur l’inscription des Climats au patrimoine mondial de l’Unesco

Depuis le 4 juillet 2015, les Climats du vignoble de Bourgogne ont rejoint la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour être inscrit sur cette liste, un site candidat doit justifier d'une « Valeur Universelle Exceptionnelle » (VUE), c'est-à-dire d'une importance culturelle telle qu'elle dépasse nos frontières, traverse les générations, et mérite d'être reconnue à l'échelle mondiale. Cette inscription au Patrimoine Mondial est un incomparable amplificateur de notoriété. Elle va générer un intérêt nouveau pour les Climats, emblème et clé de voute du modèle de viticulture en Bourgogne. Il est important, désormais, de faire œuvre de pédagogie, et d’expliquer nos Climats, cette notion qui existe au-delà des limites géographiques désignées par l’Unesco. 

Les cités des vins de Bourgogne seront les lieux de référence et de passage de tous les visiteurs qui veulent découvrir les vins de Bourgogne et comprendre la notion de Climats.


Amplifier la dynamique régionale

Au cours des deux dernières décennies, les acteurs du tourisme et de la viticulture bourguignonne ont su développer, de façon professionnelle et créative, leurs dispositifs d’accueil. Du Nord au Sud, l’offre touristique s’est considérablement enrichie. Il n’est pas un village où le visiteur ne puisse trouver des caves où s’initier à l’art de la dégustation, une restauration de qualité, des hébergements de charme. C’est cette dynamique régionale que le projet Cité des vins souhaite relayer, mettre en avant et renforcer. À Beaune, à Chablis et à Mâcon, la Cité des vins sera la vitrine de la Bourgogne viticole.

Par ailleurs, au moment où s’élabore le projet Cité des vins, notre capitale régionale devient l’une des 4 villes françaises choisies pour héberger une Cité internationale de la Gastronomie. Un tel équipement va donner à Dijon et globalement à la Bourgogne un surcroit de visibilité. Il va également souligner, aux yeux du monde entier, le lien entre ce territoire et « les arts du bien vivre ». Pour la filière viticole, le contexte est aujourd’hui exceptionnellement opportun.