LA CITE DES VINS A MACON

L’ÂME DE LA BOURGOGNE DU SUD

Entre Côte Chalonnaise et Roche de Solutré, les coteaux du Mâconnais sont bordés par la Saône et la Grosne et s'étendent sur près de 40 km. Ils offrent une succession de sommets boisés et de petites vallées qui sont parfaitement adaptés à la culture de la vigne. En effet, les vignes ont été cultivées ici depuis l'époque romaine, et la viticulture a vraiment pris son essor grâce aux puissantes abbayes de Cluny et de Tournus. Plus au sud, les collines cèdent la place à un paysage grandiose marqué par des roches monumentales, dont celles de Vergisson et de Solutré. Les vignes plongent alors leurs racines dans les pentes où le sol et le soleil le permettent.

Saluée par le poète du 19ème siècle Lamartine qui est né dans la ville, Mâcon a maintenu de fortes traditions viticoles avec une approche chaleureuse et accueillante.

A MACON, AU BORD DE LA SAONE

Installée au sein du bâtiment actuel de la Maison des vins du BIVB, la Cité profitera d’un bâtiment emblématique avec une visibilité déjà affirmée. Un réaménagement du site est prévu afin d’offrir des espaces adaptés à l’ensemble des futurs services offerts par la Cité.

La Cité des vins à Mâcon fait référence à la Bourgogne et aussi aux spécificités des vignobles du sud Bourgogne, en Saône et Loire.  

Située en bord de Saône, elle est au cœur d’un territoire qui fait du tourisme un axe de développement économique. Elle sera une véritable passerelle et permettra aux visiteurs du monde entier d’enrichir leur culture sur les vins de Bourgogne et plus précisément sur les vins du mâconnais et de la côte chalonnaise.

© BIVB / RBC Architecture

LE GESTE ARCHITECTURAL

RBC Architecture et ACL Associés ont été sélectionnés pour mener à bien cet ambitieux chantier.

                   

 

UN SIGNAL FORT ET DES FORMES COURBES

La proposition architecturale du lauréat consiste à trancher avec l’existant et concevoir un bâtiment avec un signal fort, bien visible depuis l'avenue.

L’extension sera composée de formes courbes inspirées de l’ammonite, fossile très présent dans les sols argilo-calcaires de la région, et abritera une entrée unique. La cité sera facilement identifiable par les visiteurs grâce à un totem, inspiré de la vis du pressoir en bois.

Haut de 17 mètres, il sera en lui-même une attraction avec un promontoire offrant une vue exceptionnelle sur la Saône et une partie de la ville.     

© BIVB / RBC Architecture

 

UN BÂTIMENT LUMINEUX ET TRANSPARENT

Fluidité, transparence, ouverture et luminosité ont guidé le geste architectural de la Cité à Mâcon.

Le bâtiment se veut comme un écrin, ouvert, lumineux et accueillant sur l’extérieur, mais également au niveau des espaces entre eux, fluide et ouvert pour une meilleure circulation.

Le bâtiment doit devenir outre la passerelle pour découvrir les vins de Bourgogne, l’ambassadeur d’une région, et le symbole d’une ville.

LE PARTI PRIS SCENOGRAPHIQUE

C’est le Studio Adeline Rispal qui, comme pour la cité à Chablis, mettra en scène la cité à Mâcon.

Dans ce lieu unique et innovant, tourné vers l’expérience sensorielle, le visiteur partira à la découverte de la richesse, de la variété et de la subtilité des vins de Bourgogne. Trois principes émotionnels guideront l’expérience :

  • Eprouver, c’est-à-dire se rendre compte et connaître par l’expérience,
  • Comprendre, c’est-à-dire partager la connaissance plutôt qu’apprendre isolément,
  • Déguster, c’est-à-dire éduquer son goût et apprécier les saveurs.
© BIVB / Studio Adeline Rispal

 

L’explication intellectuelle laisse la place à l’expérience pour rendre intelligible la diversité des vins de Bourgogne, qui n’est pas qu’une « mosaïque » de Climats.

Comme à Chablis, le visiteur prendra conscience que le vin est une affaire de temps, le temps qui fait, le temps qui passe, le temps court ou long, de plusieurs natures et à plusieurs échelles (civilisation, patrimoine, géologie, vinification, convivialité, passion…).

Le concept scénographique proposé s’organise autour de 3 éléments qui interagissent entre eux :

  • Un univers singulier de strates matérielles à toucher et immatérielles à admirer et à écouter, tel un paysage immersif,

  • Un paysage de mots pour rendre lisible les Climats, s’enivrer du vocable des vins,

  • Un environnement sonore, avec des bruitages naturels et des mélodies, qui renforce la sensation d’immersion.

Tous les sens du visiteur seront sollicités : sensations tactiles, visuelles, olfactives, acoustiques….

La scénographie de strates créera dans le parcours de visite un nouveau paysage horizontal et ponctuera les espaces de contrastes lumineux.

Au rythme de ces strates, le visiteur s’immergera et construira sa propre expérience du vin.

© BIVB / Studio Adeline Rispal

 

OUVERTURE PREVUE AU PRINTEMPS 2022

Les visuels présentés sont non contractuels.